Vitalik Buterin propose une nouvelle structure “multidimensionnelle EIP-1559” pour limiter les frais du réseau Ethereum

Vitalik Buterin, le cofondateur d’Ethereum propose une solution (avec deux options) pour limiter les frais de gaz du réseau Ethereum, en effet ces derniers très élevés même pour les petites transactions.

La proposition intitulée « EIP-1559 multidimensionnelle » a été présentée dans un article blog le 5 janvier dans lequel Vitalik a indiqué que différentes ressources de la machine virtuelle Ethereum (EVM) ont des exigences différentes en termes de consommation de gaz.

Les limites actuellement de la machine virtuelle Ethereum concernent la capacité « en rafale » à court terme (qui pourrait être géré par un seul ou quelques blocs) et à la capacité « soutenue » à long terme, en faisant référence aux données de bloc, au stockage de données de témoin et au remplissage de la taille de l’état.

 « Le schéma que nous avons aujourd’hui, où toutes les ressources sont combinées en une seule ressource multidimensionnelle (« gaz »), fait un mauvais travail pour gérer ces différences. »

Pour rappel, la mise à jour EIP-1559 a été déployé en août dans le cadre du hardfork de Londres afin de brûler une partie des frais de transaction. Depuis la mise en place, 1,36 million d’ETH ont été « burn », soit l’équivalent d’une valeur de plus de 4 milliards de dollars au cours actuel. L’un des objectifs est d’avoir une crypto-monnaie déflationniste au même titre que le Bitcoin.

Buterin a présenté deux options pour l’introduction d’EIP-1559 multidimensionnel.
La première option calculerait le coût du gaz pour les ressources telles que les données d’appel et le stockage en divisant le tarif de base pour chaque unité de ressource par le tarif de base total. Les frais de base sont des frais de réseau fixes par bloc.

La deuxième option est plus complexe et difficile à mettre en place, elle serait basée sur un pourcentage par rapport à des « frais prioritaires » qui seront calculés en multipliant ce pourcentage par les frais de base.

La premier option a reçu un avis plus favorable que la deuxième et semble plus réaliste et simple à mettre en place selon Karl Floesch d’Optimism.

La proposition n’est actuellement pas adoptée et la priorité est surtout la fusion avec la beacon chain afin de mettre en place le proof-of-stake et mettra fin à la proof-of-work. Les tests Kintsugi sont déjà en cours et le déploiement complet devrait avoir lieu dans les prochains mois.

Express crypto plateforme enregistré en tant que PSAN auprès de l’AMF vous permet d’acheter facilement des Bitcoin et d’autres cryptomonnaies avec des frais parmi les plus bas du marché